Le soleil [n°3] : comment se préparer et se protéger du soleil pour mieux en profiter ?

Je reviens, après quelques semaines d’absence, c’est vrai, pour mon dernier article sur le soleil… Bonne lecture !

Voici que je vous ai présenté il y a quelques semaines les méfaits et les bienfaits du soleil. Comme dans beaucoup de domaine il suffit de trouver le juste milieu entre le trop et le trop peu d’exposition pour se faire plaisir sans se mettre en danger.

Il est tout à fait possible de s’exposer au soleil tout en se protégeant. Voici quelques solutions, souvent de bon sens.

Port 2000 pxl
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Préparer sa peau au soleil

Pour bien préparer sa peau au soleil il faut l’y habituer progressivement. La production de mélanine se fera peu à peu et permettra une protection naturelle de la peau. La peau ainsi habituée supportera de mieux en mieux les UV. Il vaut mieux choisir des temps d’exposition courts et préférer des plages horaires hors du fameux 12h-16h où le soleil tape le plus fort.

S’hydrater

Une bonne hydratation interne et externe est également indispensable. Il faut donc boire de l’eau en quantité suffisante, avant, pendant et après exposition, et ne pas attendre d’avoir soif. La sensation de soif est en effet signe que le corps est déjà déshydraté.

Pour renforcer l’hydratation vous pouvez consommer certaines huiles végétales (Argan, Avocat, Bourrache, Cameline, Chanvre, Inca inchi, Framboise, Onagre, huile de germes de blé) ainsi que de l’Urucum et de la Spiruline.

Pour une hydratation externe vous avez le choix entre différentes huiles végétales et extraits de plantes qui, comme pour les ingrédients à consommer en interne sont composés de beta-carogène. En voici une liste non exhaustive :

  • Huiles végétales :

Buriti, Tomate, Framboise, Rose musquée, macérât de Carotte, Onagre, Bourrache, Carthame, Fruits de la passion, Inca inchi, Framboise, Chanvre, Périlla, Cameline, Cranberry.

  • Extraits de plantes : Urucum.
Port bateaux 2000 pxl
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Se protéger

Deux bonnes protections contre le soleil sont… l’ombre et les vêtements (T-shirt, casquette, short/pantalons, lunettes de soleils) notamment les vêtements anti-UV. Pour se qui est de l’ombre, un parasol vous protégera en très grande partie… mais il faut également prendre en compte la réverbération. En effet les rayons diffus, rebondissent et peuvent nous atteindre. Environ 30% des rayons diffus qui se trouvent non loin du parasol rebondissent sur l’eau ou sur le sable et atteindraient ainsi notre peau.

Les crèmes solaires

Les crèmes solaires protègent également, en partie, du soleil et donc des UV, notamment des UV B. Mais encore faut-il comprendre comment elles fonctionnent.

Lorsque l’on s’applique de la crème solaire sur le corps on applique en fait des filtres UV sur la peau. L’application de ces filtres doit être renouvelé régulièrement. Le site internet Dermato Info nous rappel les limites de ces filtres et nous expliquent comment interpréter le fameux SPF : le facteur de protection solaire.

Le SPF indique la quantité de soleil que notre peau peut recevoir avant d’attraper un coup de soleil. Ainsi avec une crème solaire de 20 SPF il vous faudra 20 fois plus de soleil avant que votre peau ne brûle. Autant dire que cette indication reste assez vague puisque la quantité d’UV absorbée par la peau dépend de nombreux facteurs.

Voici, ci-dessous une autre limite à l’indice SPF trouvée sur le site internet Dermato-Info :

Cet indice [SPF] matérialise l’efficacité de la protection, mais il faut savoir que les tests permettant de déterminer ce coefficient sont effectués en laboratoire sur la base de l’application d’une couche épaisse de 2 mg de crème par cm² de peau (pour obtenir cette dose, il faut étaler un volume de crème équivalent à celui d’une balle de ping-pong pour protéger un adulte). En règle générale, la quantité de crème appliquée sur la peau est d’environ 1 à 0,7 mg/cm² et donc, dans la pratique, l’indice réel est divisé par 2 ou par 3 et une crème d’indice SPF 30 devient donc équivalente à une crème d’indice 10 utilisée à la dose de 2 mg/cm².

La crème solaire reste un bon protecteur contre les coups de soleil mais il faut en appliquer régulièrement et ne pas s’attendre à une protection totale (indication que l’on peut encore malheureusement voir écrit sur certains tubes de crème). Il existe des crèmes solaires bio que vous trouverez dans votre magasin bio, je vous en reparle un peu plus bas dans l’article.

Les ingrédients permettant de se protéger des UV

Des huiles végétales protectrices contre les UV : Buriti, Tomate, Framboise, oléine de Karité, Sésame, Argousier, beurre de Karité.

Une autre huile végétale serait essentielle pour se protéger des UV : l’huile végétale de Karanja, elle est photo-protectrice et s’incorpore dans les soins de protection solaire pour tout le corps, même les cheveux. Je n’ai eu que de courtes vacances et peu de soleil cette année mais je pense sérieusement essayer cette huile végétale l’année prochaine.

Des actifs antioxydants qui permettent une meilleure protection

  • Les caroténoïdes (famille de la carotte, ayant des béta-carrogènes) : Urucum, extrait CO2 de Carotte.
  • Les antioxydants : Coenzyme Q10, vitamine E, extrait d’Edelweiss, extrait de Ginseng.

Le site internet Aroma Zone propose des recettes pour vous protéger du soleil, toute fois elles ne permettent pas une protection optimale puisque leur SPF est de maximum 10 (de se que j’ai pu voir sur le site). Loin des 30 ou 50 proposées dans les crèmes solaires du commerce. Une solution ? S’en appliquer plus régulièrement !

rayon de soleil 2000 pxl
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

C’est décidé, je me mets à la crème solaire bio ! Mais pourquoi ?

Les crèmes solaires avec des filtres chimiques, sont de bons protecteurs contre les UV, mais ils sont accusés de nombreux maux. Difficile alors de faire sont choix entre se protéger du soleil ou protéger notre environnement et notre santé au long terme.

Voici quelques arguments allant à l’encontre de l’utilisation des crèmes solaires chimiques :

  • les filtres chimiques polluent les eaux et les massifs car ils ne s’éliminent pas facilement.
  • leur protection n’agit pas tout de suite, il faut d’abord attendre une vingtaine de minutes pour qu’ils soient absorbés par la peau.
  • certains les disent « oestrogènes-like » c’est à dire comme pouvant agir « comme les œstrogènes » et donc être de probables perturbateurs hormonaux.

– Mais que faire alors ???

– Passez aux crèmes solaire bio ?

– Pourquoi pas ! Puisqu’elles sont composées de filtres minéraux et non de filtres chimiques !

Les avantages des filtres minéraux (oxyde de zinc et dioxyde de titane) : 

  • Les filtres minéraux ne sont pas dégradés par les UV, ont dit qu’ils sont photostables. 
  • Ils ne sont normalement pas absorbés par la peau (sauf, peut-être, s’ils sont sous forme de nanoparticules(?) encore une question en suspend).
  • Ils agissent tout de suite, à l’application, puisqu’il n’y a pas besoin d’attendre qu’ils soient absorbés par la peau.
  • Ils sont inertes et sont très bien tolérés par les peaux sensibles.

Inconvénient des filtres minéraux : ils ont tendance à donner un effet blanchissant…

Attention, voici ce que dit Aroma-Zone sur les nanoparticules :

Les nanoparticules sont des particules très fines, de l’ordre du nanomètre. Sous cette forme, les filtres minéraux sont très efficaces pour arrêter les UV, mais sans avoir l’effet blanchissant peu esthétique des particules plus grosses.

Cependant ces fameuses « nanoparticules » sont le sujet d’une forte controverse, principalement par principe de précaution car les effets de ces nanoparticules à long terme sur l’homme et sur l’environnement sont encore mal connus : on les suspecte notamment de pouvoir être absorbées à travers la peau et d’être toxiques pour les organismes aquatiques.

Connaître sa nature de peau

Evidemment connaître son type de peau permet de savoir comment celle-ci réagira lors d’une exposition au soleil. J’en parle dans un premier article sur le soleil ici.

soleil montagne px 2000
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Je me suis exposée au soleil ? Que dois-je faire ensuite ?

Qu’elle soit légère ou excessive, voici quelques astuces pour prendre soin de son corps après une exposition au soleil.

Après une exposition « normale »

Après une exposition que j’appellerai raisonnable, c’est à dire une exposition n’entraînant ni coup de chaleur, ni coup de soleil, il vous suffira de continuer à vous hydrater en interne avec de l’eau et, si vous le souhaitez, avec les produits cités plus hauts. Vous pourrez également nourrir et hydrater votre peau avec des crèmes après-solaire ou des huiles et actifs cosmétiques comme cités plus hauts.

Coup de chaleur

Le coup de chaleur, ou insolation, se caractérise par de nombreux symptômes tels qu’une élévation de la température, une peau sèche, des maux de têtes, une fatigue soudaine, un rythme cardiaque élevée, une respiration anormalement rapide et/ou saccadée. Ces symptômes, chez un enfant ou s’ils s’aggravent doivent amener à consulter un médecin. Dans tous les cas, il faut impérativement allonger la personne dans un endroit frais et protégé de la lumière, faire boire la personne, la refroidir (douche tiède, linge mouillé sur le corps, etc.). Les médicaments habituels contre la fièvre (l’aspirine, paracétamol) sont inutiles contre ce type de fièvre et même déconseillé. Dans les cas les plus graves de coup de chaleur la personne peut se sentir somnolente, avoir des étourdissements, s’évanouir, avoir des réactions ou manques de réactions anormales, etc. Ces derniers symptômes sont inquiétants et les secours doivent être contactés au plus vite.

Coup de soleil

Après une exposition au soleil la peau peut être légèrement rouge ou bien brûlée au premier ou second degré (voir description dans mon premier article sur le soleil ici). Dans ce cas une consultation chez le médecin est plus que conseillée.

Pour les cas les moins graves de brûlure vous pouvez :

  • Appliquez du gel d’aloe vera, c’est un bon produit contre les inflammations. Vous aurez une impression de fraîcheur (d’autant plus importante que votre gel sera conservé au réfrigérateur), certes éphémère, mais agréable.
  • Appliquez des après solaire fait maison ou du commerce, de préférence bio.
  • Appliquez des huiles végétales sur votre peau telles que :  Rose musquée, Son de Riz, Argousier, Buriti, Framboise, noix du Brésil, germes de Blé, macérât de Carotte, etc.
  • Appliquer du Karité.
  • Si vous n’avez rien de tout cela, allez dans la première pharmacie du coin pour vous acheter la fameuse biafine. Elle n’a rien de bio, mais vous soulagera assurément !

Bien entendu il ne faudra plus exposer la zone touchée et attention aux croyances : une peau brûlée n’est pas davantage préparée au soleil. Une fois que la peau morte aura pelée, la nouvelle sera tout aussi fragile que la précédente, voire plus !

Conclusion des trois articles sur le soleil

Je suis la première à me réjouir de l’arrivée du soleil et j’ai hâte de pouvoir m’installer sur ma serviette, pour prendre un bain de soleil. Pourtant j’essaie, du mieux possible de faire attention à ma peau et à mon corps car je considère qu’ils sont « ma maison » et que je dois en prendre soin.

La lumière est bénéfique pour notre organisme et notre moral, il est donc important de sortir, même quelques minutes. Bien évidemment l’hiver, la météo et nos horaires de travail ne nous permettent pas toujours de profiter de la lumière du jour. Mais certaines alternatives existent (lumières artificielles par exemple). De plus il reste les week-end et les promenades ou les sports de plein air pour profiter de notre astre lumineux.

Finalement le soleil est essentiel à notre vie mais il nous faut nous y exposer avec raison, en profitant de ces bienfaits et en ce protégeant de ces éventuels méfaits.

soleil mer pêche ciel px 2000
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

 

Remerciements

Je tiens à remercier mon père pour ces photographies qui illustrent à merveille le thème de cet article. Si vous avez aimé, je vous invite à cliquer sur ces deux liens :

http://wizzz.telerama.fr/sergentpoivre

http://wizzz.telerama.fr/mrpoivre

Vous y trouverez des photographies sur des thèmes très éclectiques tels que des boutons de fleurs, des ciels bleutés ou rougeoyants, des insectes flamboyants et gourmands, des jeux d’eau et de glaces, des bêtes à plumes et à poils, etc.

Ces photographies, comme toutes celles présentes sur ce blog, ne sont pas libre de droit. Merci de respecter le droit d’auteur.

Et parce que cet article n’est pas sortie tout fait de mon chapeau, voici quelques liens et sources que j’ai consulté pour l’écrire :

Laissez un commentaire